Chargement
en

PAUL KAWCZAK
L’Autre histoire du ski.Vol.1

Courtoisie
Où? ESPACE SÉQUENCE
Quand? 21 septembre 2020 au 31 mars 2021
Artiste(s) PAUL KAWCZAK

En résidence au Centre d’art actuel Bang de l’automne 2020 au printemps 2021, Paul Kawczak travaillera au premier volume de L’AUTRE HISTOIRE DU SKI.

Cet essai d’autoportrait transversal, qui doit couvrir le temps de sa vie et ne s’arrêter qu’avec son décès, permettra à l’auteur d’expérimenter un dispositif poétique (Christophe Hanna) investiguant des possibilités de poétiques alternatives de l’autoreprésentation et de l’auctorialité. 

« Maintenant, les particules, et bien les particules, comme le disent les équations du modèle standard, elles ont une masse nulle, elles n’ont pas de masse. Mais elles ont des skis. Elles ont des skis. Donc les particules ont des skis, ce qui fait qu’elles glissent sur le champ de neige qui est le champ de Higgs. Et voyez que la façon dont une particule va glisser va dépendre de la qualité de ses skis. Si elle a des skis qui sont très bien fartés, elle va glisser sans frottements. Nous qui la regardons nous dirons « tiens, elle a une masse nulle et sa vitesse est égale à celle de la lumière ». On dira même l’inverse, on dira : « tiens, on la voit à la vitesse de la lumière, et vous savez qu’en physique, une particule de masse nulle va forcément à la vitesse de la lumière, donc quand on voit une particule qui va à la vitesse de la lumière on dit ‘tiens, elle une masse nulle’ ». En revanche une particule qui a des skis mal fartés, elle va glisser sur la neige avec difficulté, d’autant plus de difficulté qu’elle sera mal fartée, et il va y avoir du frottement. Ce frottement va empêcher la particule d’aller à la vitesse de la lumière. Nous qui la regardons nous dirons : « tiens, elle va moins vite que la lumière », et nous lui attribuerons une masse d’autant plus élevée que sa vitesse sera faible. Autrement dit, dans ce schéma-là, qui est génial, la masse n’est plus une propriété intrinsèque des particules, c’est une mesure de la mauvaise qualité du fartage de leurs skis. »  

– Étienne Klein

CLAUDIE GAGNON
Chroniques des ordres imaginaires

Résidence Claudie Gagnon 01 mai 2020 au 01 avril 2021

Collaborant avec le centre d'art actuel Bang depuis 2018, l'artiste Claudie Gagnon a effectué différentes résidences de recherche-création pour développer le projet Chroniques des ordres imaginaires.

SARA LÉTOURNEAU et CHANTALE BOULIANNE
Projet Exuvie

Résidence Chantale Boulianne et Sara Létourneau 27 janvier au 28 février 2021

En résidence au centre d'art actuel Bang, en collaboration avec le Centre d'Expérimentation Musicale (CEM) en février 2021, le duo composé de Chantale Boulianne et Sara Létourneau travaillera sur le projet Exuvie.

HÉLÈNE PETITE
Résidence internationale du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) Échange entre la Belgique BPS22 – Musée d’art de la province de Hainaut et le centre Bang

Résidence HÉLÈNE PETITE 15 septembre au 15 novembre 2019

Hélène Petite entretient un lien particulier à la nature sauvage et au voyage, elle profitera de sa résidence pour explorer le territoire régional avec son appareil argentique.

Vous pouvez soutenir le centre Bang et sa mission Devenir membre

Coût annuel pour devenir membre : 20 $

Le centre Bang est un organisme à but non lucratif (OBNL). Ses membres supportent la vision et les valeurs de l’organisation et peuvent s’impliquer dans sa vie associative.

Devenir membre