en

PAUL KAWCZAK
L’Autre histoire du ski.Vol.1

© Courtoisie de l'artiste
Où? ESPACE SÉQUENCE
Quand? 21 septembre 2020 au 31 mars 2021
Artiste(s) PAUL KAWCZAK

En résidence au Centre d’art actuel Bang de l’automne 2020 au printemps 2021, Paul Kawczak travaillera au premier volume de L’AUTRE HISTOIRE DU SKI.

Cet essai d’autoportrait transversal, qui doit couvrir le temps de sa vie et ne s’arrêter qu’avec son décès, permettra à l’auteur d’expérimenter un dispositif poétique (Christophe Hanna) investiguant des possibilités de poétiques alternatives de l’autoreprésentation et de l’auctorialité. 

« Maintenant, les particules, et bien les particules, comme le disent les équations du modèle standard, elles ont une masse nulle, elles n’ont pas de masse. Mais elles ont des skis. Elles ont des skis. Donc les particules ont des skis, ce qui fait qu’elles glissent sur le champ de neige qui est le champ de Higgs. Et voyez que la façon dont une particule va glisser va dépendre de la qualité de ses skis. Si elle a des skis qui sont très bien fartés, elle va glisser sans frottements. Nous qui la regardons nous dirons « tiens, elle a une masse nulle et sa vitesse est égale à celle de la lumière ». On dira même l’inverse, on dira : « tiens, on la voit à la vitesse de la lumière, et vous savez qu’en physique, une particule de masse nulle va forcément à la vitesse de la lumière, donc quand on voit une particule qui va à la vitesse de la lumière on dit ‘tiens, elle une masse nulle’ ». En revanche une particule qui a des skis mal fartés, elle va glisser sur la neige avec difficulté, d’autant plus de difficulté qu’elle sera mal fartée, et il va y avoir du frottement. Ce frottement va empêcher la particule d’aller à la vitesse de la lumière. Nous qui la regardons nous dirons : « tiens, elle va moins vite que la lumière », et nous lui attribuerons une masse d’autant plus élevée que sa vitesse sera faible. Autrement dit, dans ce schéma-là, qui est génial, la masse n’est plus une propriété intrinsèque des particules, c’est une mesure de la mauvaise qualité du fartage de leurs skis. »  

– Étienne Klein

FRANÇOIS-JOSEPH LAPOINTE
Résidence de production
Monstra te esse

Résidence François-Joseph Lapointe 01 mai au 01 novembre 2022

Depuis plus de deux ans, le centre Bang collabore avec le bioartiste François-Joseph Lapointe et l’accompagne à travers diverses démarches pour réfléchir et mettre en oeuvre le projet Monstra te esse matrem autour de la maternité et la transmission du microbiome de la mère à l’enfant, soit au moment de la naissance, ou encore lors de l’allaitement.

STÉPHANIE MORISSETTE
Résidence de réflexion stratégique

Résidence Stéphanie Morissette 21 mars au 16 avril 2022

Stéphanie Morissette est l’une des quatre artistes sélectionnés au cours de l’année 2021 par l’équipe du centre d’art actuel Bang pour participer à notre nouveau modèle de soutien aux artistes axé sur la collaboration de longue durée. Elle amorce ainsi son premier séjour de résidence au centre Bang.

ANNIE CHARLAND THIBODEAU
Résidence de recherche-création

Résidence Annie Charland Thibodeau 21 février au 30 avril 2022

L'artiste Annie Charland Thibodeau amorce sa collaboration avec le centre Bang dans le cadre d'une première résidence de recherche-création construit de quatre séjours qui s'échelonnent tout au long des mois de février, mars et avril.

Vous pouvez soutenir le centre Bang et sa mission Devenir membre

Coût annuel pour devenir membre : 20 $

Le centre Bang est un organisme à but non lucratif (OBNL). Ses membres supportent la vision et les valeurs de l’organisation et peuvent s’impliquer dans sa vie associative.

Devenir membre