Publications du centre d'art actuel Bang

Ouvrages de référence

 

Idées, essaie et erreurs : la compilation

Auteur.e(s) Sébastien Harvey et al. ; ISBN 9782924589168 ; Date de sortie 08 août 2021 ; Langue Français ; Éditeur OQP

La présente publication n’a qu’une prétention, celle de partager des réflexions sur les enjeux de la collaboration et de présenter des extraits de documentation résultant des expériences de mutualisation qui se sont déroulées dans le milieu artistique et culturel de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, au Québec, Canada. Par extension, ces idées nous mèneront rapidement aux enjeux de la gouvernance et de l’impact des outils numériques sur celle-ci.

En résumé, cette publication est une compilation et un assemblage d’idées et de documents de travail susceptibles d’inspirer et de nourrir la réflexion d’autres organisations artistiques dans l’élaboration de leur stratégie de développement. Les textes proviennent de plusieurs auteurs et collaborateurs. Ils ont évolué et parfois muté au cours du temps. Ils sont présentés comme un tout, la somme d’une discussion collective.

 

 

REPÈRE – Petit guide pour expérimenter, questionner et apprécier les arts

Auteur.e(s) Laurie Boivin ; ISBN 9782924589144 ; Date de sortie 6 juin 2021 ; Langue Français ; Éditeur OQP

REPÈRE est un outil d’introduction qui s’adresse à toute personne créative, curieuse et amoureuse des arts et de la culture. Il s’adresse également – et surtout – à la personne qui franchira pour la première fois les portes d’un centre d’art, d’un théâtre, d’une salle de concert ou de tout autre lieu culturel. Que cela soit dit : l’art ne vise pas de public précis. Il s’adresse à tous en général et à chacun en particulier. Avec ce guide REPÈRE, vous serez en mesure d’expérimenter, questionner et apprécier l’art d’hier comme d’aujourd’hui.

 

 

REPÈRE – Petit guide pour regarder, questionner et apprécier l’art contemporain

REPÈRE - Petit guide pour regarder, questionner et apprécier l'art contemporain

Auteur.e(s) Laurie Boivin ; ISBN 9782924589038 ; Date de sortie 1er avril 2016 ; Langue Français ; Éditeur OQP

REPÈRE est un outil d’introduction qui s’adresse à toute personne créative, curieuse et amoureuse des arts et de la culture. Il s’adresse également – et surtout – à la personne qui franchira pour la première fois les portes d’un centre d’art, d’un théâtre, d’une salle de concert ou de tout autre lieu culturel. Que cela soit dit : l’art ne vise pas de public précis. Il s’adresse à tous en général et à chacun en particulier. Avec ce guide REPÈRE, vous serez en mesure d’expérimenter, questionner et apprécier l’art d’hier comme d’aujourd’hui.

 

 

Trousse de médiation culturelle numérique

Trousse de médiation culturelle numérique

Auteur.e(s) Patrick Moisan (dir.), Laurie Boivin, Anick Martel ; ISBN 9782924589144 ; Date de sortie 6 juin 2021 ; Langue Français ; Éditeur OQP ; Production Centre d’art actuel Bang Centre d’art actuel Bang ; Graphisme Isabelle Brassard ; Illustrations Marielle Couture (LUM design)

Cette trousse s’adresse à toutes les personnes qui désirent faire mieux connaître et comprendre les œuvres d’art à la population, et plus précisément aux travailleurs culturels qui cherchent à maximiser leurs efforts en médiation. Elle regroupe différents outils téléchargeables permettant la conception et la réalisation de documentation de médiation culturelle et d’activités créatives. Elle comprend un guide d’accompagnement, des exemples et des modèles modifiables ainsi que des documents de référence sur comment mieux expérimenter, questionner et apprécier l’art.

Catalogues d'exposition

 

Art X Game = <br> Jeu X Art =

Auteur.e(s) Nathalie Bachand (dir.), Lynn Hughes (dir.), Pippin Barr, Liane Décary-Chen, Raphaëll Maïwen, Jess Rowan Marcotte ; ISBN 9782924589205 ; Date de sortie 19 janvier 2023 ; Langue Français ; Éditeur OQP pour Sporobole

Le Croisement de l’art et du jeu est une équation complexe ayant le pouvoir de générer de l’imprévu et de l’impensé – et ses formes possibles peuvent résulter en d’étranges géométries.

Difficile à définir et se situant dans un interstice entre l’industrie du jeu vidéo et la pratique artistique, ce qu’il convient d’appeler le art game ou artist game, existe et occupe un espace ambigu quelque part dans un angle mort. Ou plusieurs angles morts ? Les textes de cette publication regardent de manière oblique en direction de cette pratique, contribuant à constituer un prisme qui témoigne de certaines de ses réalités : sommes-nous joués par les algorithmes qui nous entourent – et ultimement, tout n’est-il pas jeu ? [Liane Décary-Chen]; le cœur queer du art game comme posture politique [Jess Rowan Marcotte]; sa relation à la notion d’imperfection [Raphaëll Maïwen]; et un essai qui est aussi un jeu [Pippin Barr].

 

Chicoutimi / Charleroi

Auteur.e(s) Christine Martel (préface), Van Parys, Yoann ; ISBN 9782924589175 ; Date de sortie 2021 ; Langue(s) Anglais/Français ; Éditeur(s) OQP et BPS22

« Depuis 2017, le centre d’art actuel Bang collabore avec le Conseil des arts et des lettres du Québec dans le cadre de son réseau de studios de résidences pour les artistes professionnels à l’international. ”Constituant l’un des moyens privilégiés par le CALQ pour encourager la présence des créateurs québécois et de leurs œuvres sur la scène internationale, ce réseau d’ateliers-résidences a permis de multiplier les échanges avec des pays étrangers et de participer au développement de la carrière de nombreux artistes du monde entier.” Cette reconnaissance permet donc au centre Bang de recevoir des artistes belges en résidence de recherche création et, en contrepartie, offre à des artistes québécois de faire un séjour de création en Belgique. Fort d’une entente renouvelée en 2019 entre Bang et son partenaire BPS22 – Musée d’art de la Province de Hainaut, en Belgique, les parties ont fait le choix d’organiser une grande exposition qui circulerait de part et d’autre de l’Atlantique. Une exposition collective segmentée en deux volets pour la portion au Québec et rassemblée en une seule grande diffusion du côté belge. » — Christine Martel

Monographies

 

Julien Boily :
de la nature morte à l’image numérique

Auteur.e(s) Julien Boily et Patrice Loubier ; ISBN 9782923612638 ; Date de sortie 22 février 2021 ; Langue Français ; Éditeur(s) Centre SAGAMIE et Centre Bang

Je fais de l’art numérique — Julien Boily

Cette phrase, surprenante lorsqu’elle sort de la bouche d’un peintre, a de quoi laisser l’interlocuteur quelque peu pantois. Spontanément, on aurait plutôt tendance à croire que la peinture se trouve à des années-lumière de l’art numérique. Cependant, lorsque c’est Julien Boily qui avance cette affirmation, il y a de quoi remettre en question nos perceptions.
Depuis plus de dix ans, Boily déploie une pratique pluridisciplinaire dont le métissage entre peinture classique, culture populaire et technologies se fait au profit d’une réflexion fortement enracinée dans le XXIe siècle.

Jouant avec brio d’anachronismes temporels et sémantiques, le travail de l’artiste recontextualise nos référents contemporains dans une tradition picturale particulièrement codée et connotée à partir de logiciels qu’il utilise autant comme outils que sujets de ses recherches. Cette approche, exécutée avec une technicité impeccable, donne à ses œuvres une facture réaliste et harmonieuse qui, certes, ouvre la porte à notre incursion dans les univers qu’il élabore. Toutefois, le croisement quelque peu improbable entre la peinture à l’huile et le numérique génère une dissonance à la fois technique et temporelle, qui défamiliarise notre regard et met en lumière toute la complexité de son travail et la richesse de son propos […]

 

Paolo Almario

« Revisitant ce qu’il convient de nommer l’esthétique et la visualisation de données, la pratique artistique de Paolo Almario convie à la fois l’aspect systémique propres à la collecte et à l’analyse de données, et la dimension plus malléable et polysémique de leur mise en forme et du contenu qu’elles véhiculent. Privilégiant une approche minimaliste où les mécanismes et les dispositifs sont montrés pour ce qu’ils sont et pour les fonctions spécifiques qu’ils accomplissent, l’artiste nous parle néanmoins de questions identitaires, de postures politiques et de considérations écologiques : des thèmes chargés d’affects dont le véhicule discursif est généralement rattaché à une pensée et à un regard humain. Dans la pratique d’Almario, la perspective humaine se trouve ”repensée” par la machine. Alors que l’accumulation d’information est généralement le résultat d’un effort de communication comportant ses écueils en matière de réception et de compréhension, l’état actuel du monde communicationnel – et la cadence de son devenir donnée – ne relève plus d’une interprétation ”objective”, mais plutôt d’une série de calculs algorithmiques qui nous renseignent désormais sur la viabilité de notre vision face à celui-ci. L’automatisation du processus de lecture du monde – de tout ce qu’il est, de ses faits comme de ses sujets ou objets – a maintenant pour rôle d’en valider la valeur et de lui en attribuer au besoin. S’ensuit cet impératif d’extraire de toute chose son cœur vital pour s’en alimenter et en faire fructifier le moindre filon rentable. » — Nathalie Bachand