Chargement
en

NATASHA KANAPÉ FONTAINE
Résidence d’auteure

Crédit photo © Myriam Baril-Tessier/Ondinnok
Où? ESPACE SÉQUENCE
Quand? 31 mars au 01 mai
Artiste(s) Natasha Kanapé Fontaine

Natasha Kanapé Fontaine souhaite entrer profondément dans la pensée des grands: Gaston Miron, Taiaiake Alfred, Paul Chamberland, Tomson Highway, Édouard Glissant, Aimé Césaire et bien d’autres pour mieux penser la décolonisation, le post-colonialisme et plus simplement le rêve, la réalité du rêve et la réalité elle-même. Issue des marches militantes qui ont eu lieu sur le territoire québécois dans les dernières années, elle désire questionner le rapport de l’urbanité à l’amérindianité, de la tradition à la post-modernité, de l’Innu à sa propre humanité, dans une réalité «hors-Nutshimit», en dehors de l’intérieur-des-terres.Jeune femme autochtone urbaine, elle souhaite surtout questionner diverses entités: le territoire, l’existence, l’urbanité, l’art autochtone, la terre nourricière, l’être humain, la pensée autochtone, québécoise, caribéenne. Et tenter de voir comment elles peuvent interagir ensemble à l’intérieur d’elle-même, territoire d’origine.

Kanapé Fontaine ira d’instances performatives, littéraires et poétiques (ou géo-poétiques) jusqu’au support visuel pour donner cours à ses questionnements identitaires, chaque fois réactive lorsqu’elle entre en contact avec un nouveau territoire du Monde. Si Édouard Glissant allait du terme du «Tout-Monde», elle fera part d’un nouveau «Nouveau-Monde» (pour reprendre le concept des premiers «découvreurs»), celui où chaque colonisé retrouvera sa place, et où il n’y aura plus jamais question de colonisation… Où l’humanité aura légitime survivance.

Natasha Kanapé Fontaine est une poète, peintre, comédienne, militante en environnement et droits autochtones née en 1991. Elle est originaire de Pessamit. Elle a marqué le Québec par ses slams «territoriaux» dès 2012, a publié deux recueils de poésie salués par la critique, intitulés «N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures» (Mémoire d’encrier, 2012) et «Manifeste Assi» (Mémoire d’encrier, 2014). Kanapé Fontaine est récompensée en 2013 en recevant le Prix d’excellence par la Société des Écrivains francophones d’Amérique pour son premier livre. Elle vit à Montréal. Depuis, elle continue à parcourir les territoires québécois, canadien et maintenant ceux du reste du monde en conférences, performances, collaborations avec des artistes de toutes origines. En 2015, elle verra Belgique, Haïti, Allemagne.

Fière représentante du peuple Innu et du mouvement autochtone pancanadien Idle No More, son message est celui du dialogue, de la réconciliation, de la guérison, de l’échange, tout en suivant la pensée de ses maîtres Taiaiake Alfred et Édouard Glissant.

Pour en savoir davantage sur l’artiste:

natashakanapefontaine.com
La jeune poète innue Natasha Kanapé Fontaine récompensée

YANIK POTVIN
Résidence de production

Résidence Yanik Potvin 01 mars au 15 mai 2021

En résidence deux mois au centre d'art actuel Bang, l'artiste Yanik Potvin développera une production in situ de compositions éphémères.

NÉLANNE RACINE
Résidence de recherche-création

Résidence Nélanne Racine 15 février au 15 avril 2021

En résidence de recherche-création depuis le début de l’année 2021, Nélanne Racine amorce un nouveau cycle de création où elle explora différents médiums et de nouvelles techniques de travail.

CLAUDIE GAGNON
Chroniques des ordres imaginaires

Résidence Claudie Gagnon 01 mai 2020 au 01 avril 2021

Collaborant avec le centre d'art actuel Bang depuis 2018, l'artiste Claudie Gagnon a effectué différentes résidences de recherche-création pour développer le projet Chroniques des ordres imaginaires.

Vous pouvez soutenir le centre Bang et sa mission Devenir membre

Coût annuel pour devenir membre : 20 $

Le centre Bang est un organisme à but non lucratif (OBNL). Ses membres supportent la vision et les valeurs de l’organisation et peuvent s’impliquer dans sa vie associative.

Devenir membre