en

MATHIEU LÉGER
Résidence de recherche-création

Anxious Propagation, 2015 © Mathieu Léger
Quand? 18 octobre au 02 décembre
Artiste(s) Mathieu Léger

Mise en contexte

Dans son travail, l’artiste Mathieu Léger se pose dans une optique d’interdisciplinarité où il tente de voir le plus largement possible en considérant les liens imaginables entre les différentes parties de la vie contemporaine. Son rôle d’artiste implique une observation de ce monde pour poser une réflexion sur presque tout ce qu’il voit. Il s’intéresse à la perception du temps, à notre relation à un écosystème complexe et aux conséquences de l’économie sous toutes ses formes.

The Distance Between Us, 2016 © Mathieu Léger

Description du projet

Au cours de sa résidence de prospection et de recherche au centre Bang, l’artiste se penchera sur deux projets de longue haleine. En ce qui concerne le rendu (2018-2023) est un projet d’expérimentation en performance qui explore matière, temps et forme pour établir un dialogue entre le temporaire et le permanent. Dans un deuxième temps, un projet parallèle en dessin et sculpture, Immobilité (in)stable, cherche à réfléchir sur des indicateurs de passage dans les espaces incertains en utilisant la métaphore de la bouée maritime et des balises.

«En tant qu’artiste, mon travail se base dans l’observation et la réflexion, tant à niveau artistique qu’à niveau scientifique, pour créer des liens qui ne sont parfois pas apparents.» – Mathieu Léger

Au centre Bang, il s’intéressera particulièrement à Kilomètres cubes (Km3). Ce territoire forestier apporte un champ de vision large et profond; sa géologie l’aidera à imaginer le temps sur une longue échelle. L’artiste considère cette acquisition comme l’un des projets les plus innovants du réseau des centres d’artistes canadiens et il espère qu’il apportera une nouvelle vague de réflexion sur le rôle des organisations artistiques. 

Ce séjour correspond également à un temps de réflexion pour le créateur, dans une atmosphère stimulante et entouré d’une communauté artistique très active, il explorera des méthodes de recherches en déplacement, en dessin, en performance et en écriture.

Sans titre, 2022 © Mathieu Léger

Démarche artistique

Depuis presque 25 années, par le biais de résidences d’artistes, les projets de Mathieu Léger scrutent les territoires, sociétés et systèmes de toutes sortes. Il est artiste en résidence de série. Ses projets se concrétisent en performance, photographie, vidéo, son, installation, dessin et matière textuelle imprimée. Sa production artistique se loge dans une observation du territoire et ses frontières, en explorant les conventions autour de la géodésie, l’arpentage et la cartographie. La charpente de ses projets est basée sur les idées; le médium ou la discipline est parfois secondaire, ces derniers servant de dispositifs pour traduire les concepts. Léger sonde la psyché humaine pour ressortir des éléments poétiques. Comme règle générale, ses projets se structurent sur des paramètres temporels soit sur 5, 10, 20 ou 100 ans. Sa pratique artistique fouille le temps et l’espace pour poser un regard sur leurs effets sur le corps et son entourage. 

La pratique d’art performance de Mathieu Léger implique des idées de permanence, d’impermanence et le potentiel entre ces états. Il s’intéresse aux systèmes propres à la transformation et la création de structures et de relations au sein de la nature; statique versus dynamique. En employant des informations historiques, mythologiques et des récits personnels, il crée des performances poétiques qui incitent un partenariat expérientiel avec le public. Léger cherche à investir son processus avec la tension des sentiments contradictoires qui se produisent pour une expérience, tout en imprégnant ces actions avec un sens.

Plausible Space, 2017 © Mathieu Léger

Biographie 

Mathieu Léger est né dans les Provinces Maritimes du Canada. Artiste-en-résidence en série, il a participé à plus de 75 résidences d’artiste. Il détient un baccalauréat ès arts libre de l’Université de Moncton. Incarnant des idées autour de la nature et le temps géologique, il examine les procédés du monde naturel. Ses projets se concrétisent sous forme de performance, texte, photographie et installation vidéo/son, où il tente d’appréhender temps, espace et site. Léger médite sur plusieurs projets à long terme, où il scrute la conscience spatiale. En 2021, il reçoit le Prix Strathbutler de la Fondation Sheila Hugh McKay et le Prix de la lieutenante-gouverneure pour l’excellence dans les arts visuels. Il se partage entre des pays lointains et Moncton, NB, Canada.

Pour en savoir plus sur le travail de l’artiste, consultez son site web : mathieuleger.ca

L’artiste tient à remercier le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick pour son soutien pour cette résidence.

STÉPHANIE MORISSETTE
Résidence de recherche-création

Résidence Stéphanie Morissette 03 octobre 2022 au 31 mars 2023

Dans le cadre de cette résidence de recherche au centre Bang, l’artiste prévoit approfondir ses connaissances sur la biologie, sur la filiation génétique de possibles objets technologiques croisés avec des espèces vivantes, et sur le roman d'anticipation.

ANNIE CHARLAND THIBODEAU
Résidence de recherche-création
Deuxième partie

Résidence Annie Charland Thibodeau 20 septembre au 20 décembre 2022

Suite à un premier cycle de recherche au cours de l’hiver et du printemps dernier, Annie Charland Thibodeau poursuit une collaboration basée sur la durée avec le centre Bang au cours de l'automne 2022.

CAROLINE FILLION
!?#* Obit #$?! MAC de Montréal
Résidence de recherche-création

Résidence Caroline Fillion 30 août 2022 au 01 février 2023

Au cours de sa résidence de recherche-création, l'artiste travaille sur une installation sonore expérimentale qui explore le concept de la désincarnation versus l’incarnation de la figure du Musée d’art contemporain de Montréal.

Vous pouvez soutenir le centre Bang et sa mission Devenir membre

Coût annuel pour devenir membre : 20 $

Le centre Bang est un organisme à but non lucratif (OBNL). Ses membres supportent la vision et les valeurs de l’organisation et peuvent s’impliquer dans sa vie associative.

Devenir membre