en

STÉPHANIE MORISSETTE
Résidence de réflexion stratégique

Lac Noir 3 (2021) ⓒ Courtoisie de l’artiste
Où? ESPACE SÉQUENCE
Quand? 21 mars au 16 avril
Artiste(s) Stéphanie Morissette

Stéphanie Morissette est l’une des quatre artistes sélectionnés au cours de l’année 2021 par l’équipe du centre d’art actuel Bang pour participer à notre nouveau modèle de soutien aux artistes axé sur la collaboration de longue durée. 

Le centre Bang souhaite ainsi soutenir l’expérimentation artistique tout en accordant une attention particulière à l’impact d’un projet sur le développement du parcours professionnel de l’artiste. Bang propose une relation de coproduction, c’est-à-dire qu’il se positionne comme un partenaire stratégique responsable de mobiliser les ressources et les expertises nécessaires à la réalisation du projet. Cette démarche se fait dans le respect complet de la propriété intellectuelle ainsi que de la liberté de création et d’expression de l’artiste. Ce partenariat implique que Bang offre un support personnalisé aux artistes et qu’à leur tour les artistes s’engagent véritablement dans un processus de collaboration avec le centre. 

Cette première étape de collaboration entre l’artiste Stéphanie Morissette et le centre Bang nous permet de planifier les jalons de notre collaboration à court, moyen et long terme pour créer un calendrier autour du projet à travailler en commun. Cette résidence entremêlant ressourcement, dialogue et réflexion stratégique offre également à l’artiste de se familiariser avec l’univers de Bang,  l’accès aux ressources et aux collaborateurs envisagés.

Mutations (2017) Stéphanie Morissette ⓒ Mike Patten

Biographie

Artiste canadienne multidisciplinaire, Stéphanie Morissette est titulaire d’un baccalauréat en histoire de l’art et en création de l’Université Concordia et d’un certificat en scénarisation cinématographique de l’UQAM. Elle a participé à plusieurs programmes de résidences internationales en Islande, en Finlande, au Canada et en Allemagne.

Ses œuvres ont été présentées autant en galeries que lors de festivals internationaux et ce, dans le cadre d’événements tels que MUTEK ( Montréal, 2021), les 22e Rencontres Traverse Vidéo (Toulouse, France, 2019); l’International Symposium of Electronic Arts (ISEA) à Hong Kong (2016); le Women Makes Waves Film and Video Festival à Taiwan (2011); ainsi que la 10e Biennale internationale d’art contemporain d’Istanbul (2007). En 2017, elle a remporté le Prix du Conseil des arts et des lettres du Québec – Oeuvre de l’année en Estrie, pour son exposition L’inquiète forêt. En 2018, Stéphanie Morissette fait une résidence de trois mois au sein de l’entreprise sherbrookoise spécialisée en imagerie cérébrale Imeka. Suite à cette résidence, elle crée en 2020 l’œuvre en réalité virtuelle Méandres en collaboration avec Imeka, le centre d’artiste Sporobole et le centre de création numérique TOPO. Cette oeuvre sera ensuite finaliste aux Prix NUMIX 2021 – art numérique. Elle vit et travaille présentement à Sherbrooke.

Lac Noir 4 (2021) ⓒ Courtoisie de l’artiste

Démarche artistique

Les recherches de Stéphanie Morissette abordent les relations conflictuelles entre les humains, les éléments de la nature et les technologies à travers le passé, le présent et le futur. Elles puisent dans la politique, la psychologie, dans les théories sur le postcolonialisme et sur la décolonisation de la nature. Poursuivant une approche écoféministe dans une forme narrative teintée d’un humour noir, elle multiplie les points de vue évitant ainsi de prendre une position dominante pour inviter les dialogues.

Pour chacun de ses projets, elle propose un environnement où elle tend à raconter par fragments ou dans un ensemble, les effets pervers de l’anthropocentrisme. Que ce soit en papier, en vidéo ou en installation, Stéphanie Morissette cherche constamment à créer un mouvement dans ses œuvres soit avec un aspect évolutif, sériel ou séquentiel, soit avec un parcours dans l’espace ou par l’utilisation d’un médium technologique.

En utilisant une esthétique qui peut sembler simple, elle souligne l’absurdité de certains sujets ou situations afin d’en révéler leur aspect troublant.

Pour en apprendre davantage sur l’artiste et son travail, une exploration de son site internet s’impose: www.stephaniemorissette.com

FRANÇOIS-JOSEPH LAPOINTE
Résidence de production
Monstra te esse

Résidence François-Joseph Lapointe 01 mai au 01 novembre 2022

Depuis plus de deux ans, le centre Bang collabore avec le bioartiste François-Joseph Lapointe et l’accompagne à travers diverses démarches pour réfléchir et mettre en oeuvre le projet Monstra te esse matrem autour de la maternité et la transmission du microbiome de la mère à l’enfant, soit au moment de la naissance, ou encore lors de l’allaitement.

ANNIE CHARLAND THIBODEAU
Résidence de recherche-création

Résidence Annie Charland Thibodeau 21 février au 30 avril 2022

L'artiste Annie Charland Thibodeau amorce sa collaboration avec le centre Bang dans le cadre d'une première résidence de recherche-création construit de quatre séjours qui s'échelonnent tout au long des mois de février, mars et avril.

CLAUDIE GAGNON
Résidence de production
Chroniques des ordres imaginaires

Résidence Claudie Gagnon 14 février au 14 septembre 2022

Collaborant avec le centre d'art actuel Bang depuis 2018, l'artiste Claudie Gagnon a effectué différentes résidences de production pour développer le projet Chroniques des ordres imaginaires.

Vous pouvez soutenir le centre Bang et sa mission Devenir membre

Coût annuel pour devenir membre : 20 $

Le centre Bang est un organisme à but non lucratif (OBNL). Ses membres supportent la vision et les valeurs de l’organisation et peuvent s’impliquer dans sa vie associative.

Devenir membre