en

FRANÇOIS-JOSEPH LAPOINTE
Exposition
Monstra te esse Matrem

Où? ESPACE SÉQUENCE
Quand? 08 décembre 2022 au 11 février 2023
Vernissage / Lancement Jeudi 8 décembre à 17h
Artiste(s) François-Joseph Lapointe

Depuis 2018, le centre Bang collabore avec l’artiste François-Joseph Lapointe. Cette collaboration dans la durée, qui se solde par la diffusion d’un nouveau projet, a permis à l’artiste de mieux connaître l’écosystème de l’art actuel québécois et de réaliser des œuvres inédites. Dans le cadre de différentes résidences et à travers diverses rencontres avec l’équipe du centre Bang et avec d’autres intervenants du milieu de l’art, l’artiste a pu explorer de nouvelles pistes esthétiques, théoriques et techniques qui l’ont amené à produire l’exposition Monstra te esse Matrem. Appuyé de ses collaborateurs, notamment Bastien Gauthier-Soumis et Danaé Ménard-Bélanger, ainsi que par le centre Bang et le Centre de production en art actuel TOUTTOUT, l’artiste présente une série d’oeuvres portant sur l’allaitement, l’accouchement et la représentation de la maternité.

Description de l’exposition

Au moment de la naissance, le fœtus passe d’un monde utérin, confortable et stérile, à un monde bactérien, un monde froid peuplé d’espèces microscopiques et potentiellement hostiles. Dans le cas d’un accouchement naturel, sa mère lui aura transmis son microbiome vaginal, une communauté de microbes nécessaires au développement de son immunité, mais dans le cas d’une césarienne, le nouveau-né sera colonisé par le microbiome cutané. Cette différence fondamentale dans le mode d’accouchement peut affecter la croissance et la santé future des jeunes enfants, même lorsque l’allaitement maternel vient pallier le manque de diversité du microbiome transmis à la naissance. 

Cette exposition s’intéresse à ces deux moments clés du développement immunitaire et identitaire du nourrisson : la parturition et la lactation. C’est sous forme de deux installations que l’artiste se penche sur la transmission du microbiome de la mère à son enfant lors de l’accouchement et de l’allaitement. Ce projet croise ainsi plusieurs visions de la maternité, qu’elle soit médicale, religieuse ou iconographique. 

La première installation technologique fait référence à la pratique de la greffe du microbiome vaginal utilisée dans certains pays pour corriger le déficit en bactéries lié à l’accouchement par césarienne. On y trouve un incubateur rempli de bactéries vaginales et d’échantillons de lait maternel, une vidéo présentant le rituel d’ensemencement de l’incubateur, et deux boîtes lumineuses illustrant la diversité du microbiome de deux bébés nés par accouchement naturel ou par césarienne. Ces œuvres interpellent le public en confrontant les idées reçues sur l’accouchement dit naturel. 

Dans seconde installation, l’artiste nous propose une œuvre monumentale inspirée d’un retable de la Renaissance représentant l’iconographie des vierges allaitantes (Madonna lactans). Le panneau central illustre l’évolution de la communauté microbienne du lait maternel passant du colostrum, au lait primaire et au lait mature, tandis que les panneaux latéraux présentent la diversité microbienne d’échantillons de lait maternisé commercial. Une pièce musicale en latin sert de louange aux espèces de bactéries retrouvées dans le lait maternel. En référence à la légende de Saint-Bernard qui fut aspergé par un jet de lait provenant d’une statue de la vierge Marie, certains membres du public qui iront se recueillir dans cette salle auront la chance d’assister au miracle de la lactation. Ici, l’artiste propose une réinterprétation moderne des mythes ancestraux attribuant des propriétés magiques et mystiques au lait maternel.

Microbiome Rebirth Incubator Francois-Joseph Lapointe and Marianne Cloutier 2019 ©Richard Eaton/ Science Gallery London

Biographie de l’artiste

François-Joseph Lapointe est biologiste et bioartiste, professeur au Département de sciences biologiques de l’Université de Montréal où il dirige le Laboratoire d’écologie moléculaire et d’évolution. Dans le cadre de ses recherches scientifiques, il s’intéresse à la phylogénétique, à la systématique, à la métagénomique ainsi qu’à la génétique des populations. Auteur d’une centaine de publications, il a également développé plusieurs tests statistiques et algorithmes en bioinformatique. 

En 2012, il obtient un doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal sous la supervision de Martine Époque. Dans le cadre de sa thèse intitulée « la choréogénétique, ou l’art de faire danser l’ADN » il a produit un algorithme pour générer des chorégraphies à partir de séquences génétiques. Pour sa pratique artistique, il s’inspire des modèles de la biologie moléculaire et de la génomique. Son plus récent projet en bioart consiste à séquencer son microbiome afin de générer des égoportraits métagénomiques.Son travail artistique a notamment été présenté au Musée de la civilisation (Québec), Transmediale (Berlin), SciArt Center (New York), Ars Electronica (Linz), Medical Museion (Copenhague), Science Gallery (Londres) et au Centre Pompidou (Paris).

Démarche artistique

Pour sa pratique hybride et paradisciplinaire du bioart, François-Joseph Lapointe cherche à brouiller les frontières entre les genres artistique et scientifique. De l’espèce à la cellule, il dissèque, découpe et observe. Il prélève des échantillons de fluides biologiques sur son corps et celui d’autrui. Il produit des œuvres d’art à l’aide d’outils biotechnologiques. Il détourne l’objet de la science à des fins esthétiques. Son ADN, il le fait danser dans un ballet choréogénétique. Ses chromosomes, il les expose à des mutagènes électro-acoustiques. Son microbiome, il le transforme et le visualise lors de performances expérimentales qui le transforment aussi. Il n’est plus vraiment humain. Il n’est plus seulement humain. Il est la somme de toutes les bactéries qui vivent sur lui, autour de lui et à l’intérieur de lui. À chaque nouveau lieu visité, à chaque nouvelle rencontre, c’est la métamorphose. Les traces microbiennes qu’il récolte et qu’il dépose attestent de son identité dynamique qui évolue sans cesse. Il révèle ainsi au monde des souches bactériennes encore inconnues. 

“Par ma pratique hybride et paradisciplinaire du bioart, j’efface les frontières invisibles entre les mondes microscopique et macroscopique.” – François-Joseph Lapointe

Microbiome Rebirth Incubator Francois-Joseph Lapointe and Marianne Cloutier 2019 ©Richard Eaton/ Science Gallery London

Collaboratrice – Danaé Ménard-Bélanger

Danaë Ménard-Bélanger est compositrice et chercheuse en musique. Ses projets de créations sont le plus souvent des collaborations multidisciplinaires; en plus de composer pour la salle de concert, elle compose pour l’écran, le théâtre de marionnettes, l’opéra et des installations artistiques. Elle est également interprète et se produit en tant que choriste professionnelle. Son talent en recherche a été remarqué à maintes reprises, notamment par le Conseil de Recherche en Sciences Humaines du Canada pour sa maîtrise. Sa recherche actuelle dans le cadre de son doctorat porte sur la perception d’émotions complexes en musique et les berceuses. Elle s’est précédemment dédiée à l’étude du silence et de la paucité en musique.

Collaborateur – Bastien Gauthier-Soumis

Titulaire d’un D.E.S.S. en arts, création et technologies à l’Université de Montréal (2021), Bastien Gauthier-Soumis s’affaire depuis à élaborer des dispositifs techniques inhabituels qui explorent des relations entre les technologies et les vivant.e.s non-humain.e.s ou encore les conditions du miraculeux au sein de projets collaboratifs, notamment au sein du Critical Gardening Collective. Ses projets de recherche-création sont marqués par une approche à la fois critique et participative des technologies. À travers des créations mêlant algorithmes, circuits électroniques et mécanismes divers, il questionne nos usages des infrastructures numériques et les attentes à l’égard de leur fonctionnalité ou leur fonctionnement.

Collaboratrice – Marianne Cloutier

Marianne Cloutier est détentrice d’un doctorat en histoire de l’art et enseignante à l’Université de Montréal et à l’UQAM. Elle agit à titre de commissaire pour deux projets de recherche-création : Sociability of Sleep (McGill et UdeM) et la Chaire McConnell-Université de Montréal en recherche-création sur la réappropriation de la maternité. Ses principaux intérêts s’articulent autour des enjeux de l’utilisation du vivant et des biotechnologies  en art, des représentations du corps et de la maternité, ainsi que de l’épistémologie et les méthodologies de la recherche-création.

Crédits de l’exposition

Salle d’allaitement

Installation originale de François-Joseph Lapointe 

Un projet réalisé sous la coordination du centre d’art actuel Bang

Conception, dessin technique et réalisation du Retable – Centre de production en art actuel TOUTTOUT 

Ornementation, patine et finition du Retable –  Martin Favreau

Programmation et conception du système réactif – Bastien Gauthier-Soumis

Conception des images – François-Joseph Lapointe

Impression – Centre Sagamie

Échantillon de microbiome lait maternel – Marianne Cloutier et Kimberley De Jong

Musique – Composition : Danaé Ménard-Bélanger – Chorale : Leïla Barbedette, Avery Gietz, John Giffen, Thomas Jodoin-Fontaine, Arthur Tanguay Labrosse, Claude-Marie Landré, Kristen de Marchi, Danaë Ménard-Bélanger, Nathaniel Stern, Pierre Thibaudeau, Angèle Trudeau et la cheffe de chœur, Tiphaine Legrand – Enregistrement et mixage : Antoine Lussier – Prononciation latine : Benjamin Victor

Année de réalisation – 2021-2022

 

Salle d’accouchement

Installation originale de François-Joseph Lapointe 

Un projet réalisé sous la coordination du centre d’art actuel Bang

Incubateur – François-Joseph Lapointe et Marianne Cloutier

Vidéo – Performance – François-Joseph Lapointe, Chloe Spicer, Tobias et Xim Phu  Production vidéo – Ed Prosser 

Boîtes lumineuses – Données de séquençage – Maïté Ribère

Assistance technique – Virginie Lemieux-Labonté 

Conception de images – François-Joseph Lapointe 

Année de réalisation – 2018 – 2022

Pour en savoir plus sur le travail de l’artiste, fjlapointe.com

STÉPHANIE LECLERC-MURRAY
Exposition
Immaculée

Exposition Médiation Stéphanie Leclerc-Murray 17 janvier au 16 avril 2023

L'artiste Stéphanie Leclerc-Murray présente une série d'oeuvres textiles dans son exposition Immaculée à l'Espace Partagé de la bibliothèque Hélène-Pedneault de Jonquière.

MAGALI BARIBEAU-MARCHAND
Exposition
Le chant des choses

Exposition Magali Baribeau-Marchand 06 octobre au 05 novembre 2022

Cette exposition de Magali Baribeau-Marchand retrace et présente ses recherches des dernières années portant sur les possibles de l’infra-ordinaire comme réenchantement, à travers différents médiums qui mettent en lumière des phénomènes d’apparition et de disparition liés à la mémoire, à l’objet et au paysage.

NATALIE BIRECKI
Exposition
M pour Motherland

Exposition Médiation Tous publics Natalie Birecki 30 août 2022 au 15 janvier 2023

L'artiste Natalie Birecki présente une série d'installations dans son exposition M pour Motherland à la bibliothèque Hélène-Pedneault de Jonquière.

Vous pouvez soutenir le centre Bang et sa mission Devenir membre

Coût annuel pour devenir membre : 20 $

Le centre Bang est un organisme à but non lucratif (OBNL). Ses membres supportent la vision et les valeurs de l’organisation et peuvent s’impliquer dans sa vie associative.

Devenir membre