en

JULIEN BOILY et SARA LÉTOURNEAU
Exposition collective
ESPACE TEXTE MATIÈRE

Où? ESPACE SÉQUENCE et ESPACE VIRTUEL
Quand? 01 octobre au 13 novembre
Artiste(s) Cindy Dumais, Julien Boily, Marie-Andrée Pellerin, Mathieu Valade et Sara Létourneau

JULIEN BOILY

Froot Loops

Médium mixtes
Espace Virtuel

Julien Boily nous présente une toute nouvelle œuvre tirée de ses expérimentations des dernières années. Intitulée Froot Loops, elle juxtapose sérigraphie, sculpture et peinture. À travers une réflexion toujours alimentée par les impacts de la production humaine, il aborde cette fois-ci le sujet de l’agroalimentaire. Construite autour d’un jeu de mots entre la céréale semence, la céréale aliment de base et la célèbre céréale déjeuner, la proposition met en relief un système perverti aux répercussions majeures pour la société et la nature qui l’abrite. Il nous offre ainsi une relecture du paysage agricole contemporain, théâtre d’une seconde révolution verte, à travers laquelle le vivant tente de reprendre ses droits.

Biographie 

Originaire de Saint-Gédéon au Lac-Saint-Jean, Julien Boily vit et travaille à Saguenay. Après avoir obtenu un baccalauréat interdisciplinaire en arts à l’Université du Québec à Chicoutimi, il a présenté un peu plus d’une douzaine d’expositions en solo dans plusieurs villes québécoises. Il a également participé à un grand nombre d’expositions collectives et de foires d’art contemporain au Canada, en France, en Grèce, en Suède, en Allemagne, en Suisse et en Hongrie. Il a bénéficié de plusieurs bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts de Saguenay. Créateur de l’année 2017 au Saguenay–Lac-Saint-Jean, il fait également partie des lauréats 2017 de la Fondation Elizabeth Greenshields qui souligne l’excellence d’artistes en arts visuels à travers le monde. Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections comme celles de la Ville de Montréal, de Desjardins et du Musée National des Beaux-arts de Québec. Artiste pluridisciplinaire, il privilégie la peinture mais aussi le dessin, l’estampe et la sculpture.

Démarche artistique

Inspirées du genre nature morte, les œuvres de Julien Boily plongent le spectateur dans un univers où la surface des objets et leur matérialité nous renvoient le reflet du monde qui nous entoure. En évoquant divers matériaux qui meublent notre quotidien (plastiques, panneaux de particules agglomérés, surfaces chromées, composantes électroniques), il questionne, par des compositions à saveur allégorique, l’impact de la production humaine sur notre condition et notre environnement. Parsemé de références à l’histoire de la peinture, à l’univers du divertissement et au monde des technologies numériques, son travail se déploie comme une tentative de concilier le passé, le présent et le futur. Cette conciliation se concrétise dans une célébration d’un savoir-faire en voie de disparition qu’il tente de repositionner quelque part entre tradition et progrès.

www.julienboily.com

 

SARA LÉTOURNEAU

Tenter de rêver l’obscur

Installation
Espace Virtuel

Sara Létourneau présente un corpus installatif réalisé suite aux recherches qu’elle a menées sur la figure de la sorcière dans le cadre de sa résidence au BPS22, à l’automne 2019.

Les quatre grandes courtepointes monochromes noires, mesurant 205 cm x 152 cm chacune et réalisées à partir de vêtements noirs usagés, présentent en piqure un texte-manifeste écrit par l’artiste sur la sorcière et sa symbolique. Les mots sont ici lisibles dans l’obscurité, par bribes, sur les différentes matières textiles.

L’installation Les feuilles mortes consiste en une accumulation d’une soixantaine de modelages de feuilles mortes en céramique noire. Ces délicates reproductions imputrescibles, patiemment façonnées par l’artiste, évoquent les gisements de charbon, les quatre éléments (essentiels au processus de fabrication) et les cycles de la matière organique.

L’œuvre sonore La sorcière, diffusée en quadriphonie, immerge le spectateur dans un environnement où le texte-manifeste, déconstruit, côtoie des matières sonores enveloppantes et mystérieuses.

Biographie

Artiste multidisciplinaire, Sara Létourneau œuvre en arts visuels, en musique, en art performance, en vidéo et au théâtre. Sa pratique est caractérisée par son hybridité ainsi que par ses collaborations régulières avec d’autres artistes.

Elle a réalisé plusieurs résidences d’artiste au Canada et en Europe en solo ou en duo. Son travail en arts visuels, notamment le corpus Natures Mortes élaboré avec Magali B-Marchand, a été présenté dans plusieurs centres d’artistes, galeries, festivals et foires. Elle a participé à de nombreux projets théâtraux en tant qu’actrice, scénographe ou performeuse. Sa formation musicale électro-folk performative, Stellaire, a lancé son premier album en 2017. Elle participe régulièrement aux projets du Centre d’Expérimentation Musicale comme musicienne et performeuse. Elle a présenté ses actions en art performance dans plus d’une quarantaine d’évènements au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie et est co-commissaire pour la rencontre d’art performance de Saguenay, Art Nomade.

Démarche artistique

Artiste inclassable, Sara Létourneau cherche à créer des ponts entre les disciplines. Dans ces interstices, elle met en lumière le sensible et l’invisible. Elle joue avec les symboles et les mythes dans le but de créer de nouveaux récits imaginaires, afin de développer de nouvelles manières de penser et de dire le monde. Elle cherche à susciter des rapprochements et à recréer des liens entre l’humain et son environnement, en questionnant les rapports de domination, autant sociaux qu’environnementaux. 

Le performatif est toujours très présent dans sa pratique, que ce soit à travers un processus en collectif ou en faisant intervenir la communauté, en laissant la trace du geste, du travail et du temps dans ses productions, ou simplement en mettant au premier plan son corps en action. Dans une quête de relation, elle voit la présence de l’artiste comme un canal empathique entre le public et l’œuvre.

www.saraletourneau.ca

 

Le centre Bang remercie chaleureusement le Conseil des arts et des lettres du Québec, BPS22 Musée d’art de la Province de Hainaut et la Fédération Wallonie-Bruxelles pour leurs précieuses collaborations.

 

 

 

 

 

Tous les crédits des photos présentées dans la galerie ci-dessous sont de © Paul Cimon.

 

EMY G. ST-LAURENT
Exposition
Écomorphismes

Exposition Médiation Tous publics Emy G. St-Laurent 30 avril au 25 août 2024

L'artiste Emy G St-Laurent nous plonge dans un écosystème coloré et complexe peuplé d’organismes hybrides possédant des caractéristiques autant animales que végétales dans son exposition Écomorphismes.

ANNIE CHARLAND THIBODEAU
Exposition
Le cours des parements

Exposition Annie Charland Thibodeau 14 mars au 04 mai 2024

L’artiste Annie Charland Thibodeau présente, à l’Espace Séquence, le fruit des dernières résidences et recherches réalisées en collaboration avec le centre Bang depuis 2021. Dans cette installation in situ, où l'artiste a totalement investi les salles d'exposition, sont soulevées des questions relatives à la mémoire, à la durée et à la perte.

STÉPHANIE MORISSETTE
Exposition
Lac Noir

Exposition Stéphanie Morissette 29 février au 27 avril 2024

Présenté à l'Espace Virtuel du centre Bang, Lac Noir est une installation vidéo et photo prenant le point de vue de la nature sur l’histoire du lac du même nom, enrichie de la mémoire des témoins ayant vécu les transformations de ce lieu.

Vous pouvez soutenir le centre Bang et sa mission Devenir membre

Coût annuel pour devenir membre - Régulier : 20 $ Étudiant : 15$

Devenir membre

Le centre Bang est un organisme à but non lucratif (OBNL). Ses membres supportent la vision et les valeurs de l’organisation et peuvent s’impliquer dans sa vie associative.